Wiltz Hotspot der Kreislaufwirtschaft

L'économie circulaire, c'est quoi ?

Selon l'organisation des Nations Unies (ONU), l’économie circulaire est un système de production, d’échange et de partage permettant le progrès social, la préservation du capital naturel et développement économique tel que défini par la commission Brundtland.

 

Pour la fondation Ellen MacArthur, l'économie circulaire fournit de multiples mécanismes de création de valeur qui sont découplés de la consommation de ressources finies. Dans une économie véritablement circulaire, la consommation n’intervient qu’au niveau des cycles biologiques ; partout ailleurs, l’usage remplace la consommation. Les ressources sont régénérées au sein du cycle biologique, mais elles sont récupérées ou restaurées dans un cycle technique. Dans le cycle biologique, les processus naturels régénèrent les structures désordonnées (ou en décomposition), avec ou sans intervention humaine. Dans le cycle technique disposant de suffisamment d’énergie, les matières sont recouvrées et l’ordre rétabli par l’intervention humaine quelle que soit l’échelle de temps. Maintenir ou accroître le capital prend donc des significations différentes en fonction des cycles.

 

L’économie circulaire est fondée sur trois principes répondant aux défis auxquels sont exposées les économies industrielles modernes.

 

1er principe : Préserver et développer le capital naturel

… en contrôlant les stocks de ressources finies et en équilibrant le flux des ressources renouvelables.

Cela doit commencer par la dématérialisation des services à chaque fois que cela est possible. Lorsque les ressources sont nécessaires, le système circulaire préconise de les sélectionne attentivement et d’opter pour des technologies et des procédés utilisant celles qui sont renouvelables ou ayant un meilleur rendement. L’économie circulaire développe le capital naturel en favorisant la circulation des nutriments au sein du système et en créent les conditions pour la régénération des sols par exemple.

 

2e principe : Optimiser l’exploitation des ressources

… en favorisant la circulation des produits, composants, et matériaux à leur meilleur niveau de performance dans le cycle biologique et technique.

Ce qui implique de concevoir les produits en vue de leur re-fabrication (remanufacturing), de leur reconditionnement et leur recyclage, ceci afin de maintenir les principaux composants et matériaux en circulation, ce qui en outre contribue à la vitalité de l’économie.

Les systèmes circulaires privilégient les boucles courtes permettant de préserver l’énergie et le travail investi dans les produits. Ces systèmes tendent à allonger le cycle de vie des produits notamment grâce au réemploi. Par ailleurs le partage permet une utilisation plus intensive des produits. Les systèmes circulaires préconisent l’utilisation successive des matériaux d’origine biologique : il s’agit d’extraire les matières « biologiques » et de les réemployer pour des applications de moins en moins exigeantes à mesure qu’elles sont utilisés en cascade.

 

3e principe : Créer les conditions propices au développement d’un système vertueux

… en identifiant et éliminant les externalités négatives.

Ce qui implique de réduire les dommages causés aux différents besoins humains tels que l’alimentation, la mobilité, l’habitat, la santé, l’éducation, et de maitriser les externalités liées à l’utilisation des terres, de l’air, de l’eau, mais également la pollution sonore, ou le rejet de substances toxiques et le changement climatique.

 

En savoir plus sur les principes de l'économie circulaire:

  1. ... en regardant cette vidéo de moins de 4 minutes  https://youtu.be/Vmp74mnJ9E8
  2. ... sur le site Internet de la fondation Ellen McArthur  www.ellenmacarthurfoundation.org