21.04.2021 Signature du "Pakt vum Zesummeliewen"

Photos: Ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région

Début 2021, le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région a revisité le «Plan communal intégration» (PCI) afin d’initier un projet pilote visant un processus d’intégration plus dynamique et pluriannuel.

Le nouveau PCI se distingue du précédent par sa dynamique, qui peut être résumée en cinq étapes:

  1. L’engagement politique par la signature du «Pakt vum Zesummeliewen»
  2. L’état des lieux identifiant les besoins de la commune
  3. Les ateliers citoyens élaborant des actions favorisant l’intégration
  4. La mise en place des actions favorisant l’intégration
  5. L’évaluation du travail effectué et la planification des prochains actes

La mise en œuvre du nouveau PCI sera étroitement accompagnée par une équipe spécifique du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, ses partenaires conventionnés ASTI et CEFIS, ainsi que deux conseillers à l’intégration nouvellement recrutés. Ces derniers mettront à disposition leur expertise et véhiculeront les bonnes pratiques entre les communes participantes et au-delà. D’autres partenaires, en particulier les acteurs locaux, seront appelés à s’investir et à participer à l’organisation du vivre ensemble sur le territoire de leur commune, voire la région environnante.

Mercredi passé, la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, et le président du Syvicol, Emile Eicher, la présidente de la commission consultative de l'intégration, Maisy Berscheid, et le bourgmestre de la commune de Wiltz, Fränk Arndt, ont signé le nouveau «Pakt vum Zesummeliewen» avec la commune de Wiltz.

Lors des discours précédant la signature officielle, la ministre a souligné que les communes, de par leur proximité aux citoyens, sont le vecteur naturel pour promouvoir le vivre ensemble de toutes les personnes vivant ou travaillant sur leur territoire. Par la signature du «Pakt vum Zesummeliewen», les communes pilotes mettent en évidence qu’elles souhaitent elles-mêmes faire partie intégrante de ce processus participatif.

Le président du Syvicol, Emile Eicher, tient également à faire ressortir le rôle des communes. «Elles sont un moteur important du vivre ensemble, mais aussi le premier point de contact lorsqu'il s'agit de prendre pied dans un pays dont l'histoire, comme nulle autre, est marquée par la coexistence de personnes issues de milieux culturels différents.»

Ainsi, la ministre a rappelé que pour réussir le vivre ensemble, chacun doit assumer son rôle: la commune, la commission d’intégration, mais aussi les associations locales et les entreprises, sans toutefois oublier le citoyen. En effet, la participation citoyenne constitue un élément primordial dans le projet.

Fränk Arndt, bourgmestre de la commune de Wiltz, a affirmé que: «Afin de garantir un bon vivre ensemble dans la commune, tout un chacun doit activement s’investir, respecter les règles générales en vigueur et, dans l’idéal, défendre des valeurs communes.»

Au cours des prochains mois, d'autres communes signeront à leur tour le «Pakt vum Zesummeliewen».

Pour illustrer les possibilités de s’impliquer dans les différentes étapes du processus, le ministère a élaboré une brochure en quatre langues mise à disposition des communes participantes. Les différentes étapes se trouvent également sur le site du ministère,

Pour donner une meilleure visibilité de cette initiative et de l’engagement de la commune, un nouveau logo du «Pakt vum Zesummeliewen» pourra être utilisé par les communes signataires.