05-Littering-posters-003a

Chaque année, des tonnes de déchets sont éliminées sauvagement non seulement le long des routes et des sentiers pédestres, mais aussi dans les parcs et les aires de jeux. Nombreux sont ceux qui jettent leurs déchets sans penser aux conséquences par la fenêtre de leur voiture ou qui s’en débarrassent tout simplement en les laissant tomber par terre lors de fêtes, festivals ou concerts en plein air.

 

Il fut constaté que la moitié de ces actes de littering se font à quelques mètres d’une poubelle non pleine. Les mégots de cigarettes, les emballages vides – telles que canettes et emballages fast-food–, et des chewing-gums comptent parmi les articles les plus abandonnés ou jetés.

 

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le phénomène du littering concerne la société dans son intégralité indépendamment de l’âge, du sexe ou de la situation privée de la personne.

 

Les impacts multiples du littering

 

Cette mode qui consiste à laisser traîner ses déchets n'importe où, n’impacte non seulement l'aspect visuel d'une ville ou du paysage naturel, mais entraîne également toute sorte de problèmes considérables:

  • Certains déchets sauvages tels que les éclats de verre peuvent présenter un danger d’infection ou de blessures pour enfants et animaux domestiques, entraînant un risque d'ingestion ou d'étouffement pour les animaux et notamment pour le bétail.
  • Les déchets en plastique se dégradent en micro-plastiques (<5mm) qui s’accumulent dans les corps des êtres vivants et nuisent tant à la santé humaine qu’animale et qui sont emportés par les fleuves jusqu’à la mer. Selon des études, les animaux qui trouvent leur nourriture exclusivement dans les océans, ingèrent jusqu’à 6 tonnes de micro-plastiques par an.
  • Il est estimé que 100 à 142 millions de tonnes de déchets se retrouvent actuellement dans les océans. Jusqu’à 80% de cette pollution marine provient des régions terrestres à travers les canaux d’eau usées et les fleuves.
  • Les éclats de verre et les mégots de cigarettes qui ne sont pas éteints correctement peuvent causer des feux dans les bois ou sur les pâturages.
  • Les substances toxiques contenues dans les cigarettes se retrouvent dans le filtre et les mégots de cigarette jetés dans la nature dispersent ces substances dans l’environnement.
  • Le littering entraîne des coûts directs en termes de nettoyage auprès du secteur public qui sont alors reportés sur les citoyens via les impôts. Ces coûts sont calculés à 1,2 millions d’euros par an pour le nettoyage le long des routes étatiques par l’Administration des ponts et chaussées. 90% de ces coûts sont des coûts de personnel. Les actions de nettoyage communales et privées ne sont pas intégrées dans ces calculs. Le coût incombé au secteur communal peut également être estimé à environ 1,2 millions d’euros.
  • Finalement, le littering peut entraîner des coûts indirects tels que des fréquentations plus basses de certains établissements touristiques ou des dévalorisations de propriétés.
  • Les déchets sauvages peuvent attirer des animaux nuisibles tels que les rats.

 

Le littering - Un acte illégal

 

L’action de jeter ou d’abandonner un déchet (mégots, chewing-gum, emballages vides...) dans la nature est illégale et peut donner lieu à un avertissement taxé de 49€ par exemple pour un mégot de cigarette jeté sur le trottoir ou de 250€ pour l’élimination de déchets dans un cours d’eau.

 

Que pouvez-vous faire personnellement?

 

  • Éliminez vos déchets toujours d’une façon adéquate :
    • Jetez vos mégots dans un cendrier,
    • Pensez à recycler vos canettes, bouteilles et papiers,
    • Jetez vos emballages vides non recyclables dans la poubelle la plus proche.
  • Consommez raisonnablement et évitez les déchets en général.
  • Evitez des emballages inutiles lors de vos achats.
  • N’abandonnez pas vos déchets dans des lieux déjà sales ou à côté des poubelles déjà pleines.
  • N’hésitez pas à communiquer vos idées d’amélioration à votre commune et au gouvernement.
  • En cas de constatation d’un dépôt illégal de déchets dans la nature, veuillez en avertir :

 

Si vous voulez recevoir les dernières actualités par e-mail...

...alors inscrivez-vous à notre newsletter!